Chiner

Louis Poulsen, éditeur de lumières et de talents...

La lumière tient de la magie lorsqu’elle révèle les formes et les volumes, et du miracle lorsqu’elle transmet une émotion ! La maison d’édition scandinave Louis Poulsen est passée maître dans l’art de modeler la lumière. De nombreux designers comme Poul Henningsen, Arne Jacobsen ou Verner Panton ont œuvré à son succès. Retour sur une marque de légende, éditeur de lumières et de talents…

© Louis Poulsen

Naissance des luminaires Louis Poulsen

Après une expérience peu fructueuse dans le négoce de vin, Ludwig R. Poulsen créé son entreprise en 1892. Il se spécialise dans l’outillage et les fournitures électriques.

Quatre ans plus tard il est épaulé par son neveu, Louis Poulsen, qui rejoint l’entreprise familiale. Au décès de son oncle, Louis Poulsen reprend l’affaire, lui donne son nom et se spécialise dans les outils électriques. Il revendra les parts de sa société à Sophus Kaastrup-Olsen en 1914.

L’entreprise devient Louis Poulsen & Co et vivote jusqu’en 1924, année où une collaboration révolutionnera son cœur de métier et propulsera l’entreprise en quelques décennies, jusqu’à devenir la maison d’édition de luminaire la plus renommée du monde !

PH-5 du designer Poul Henningsen
© Louis Poulsen

PH-5 du designer Poul Henningsen

© Louis Poulsen

Louis Poulsen et Poul Henningsen, histoire d’un succès

Difficile d’évoquer la marque Louis Poulsen sans mentionner le nom de Poul Henningsen. Connu comme designer mais aussi comme journaliste et artiste influent de l’entre-deux-guerres, Poul Henningsen entre en étroite collaboration avec la marque à l’occasion de l’Exposition Internationale d’Art Décoratif de Paris de 1924 (où il remportera la médaille d’or).

Ainsi commence l’ascension de la marque Poulsen. En laissant le champ libre à Poul Henningsen, la maison va donner naissance à des best-sellers, toujours en vente plus de 60 ans après leur création.

Le fameux système PH est l’un d’eux. Il offre une lumière non éblouissante grâce à une ingénieuse combinaison d’abat-jours qui rendent l’ampoule invisible. La lumière glisse le long des abat-jours utilisés comme réflecteurs, créant ainsi une ambiance douce et chaleureuse. Les lampes PH font partie de la collection permanente de Louis Poulsen.

En 1957, Henningsen imaginera un autre grand succès de la marque : la suspension PH Artichoke, aussi appelée Pomme de pin. Elle est composée de 72 feuilles de cuivre placées sur des arches d’acier.

Lampe AJ du designer Arne Jacobsen
© Louis Poulsen

Lampe AJ du designer Arne Jacobsen

Suspension Enigma du designer japonais Shoichi Uchiyama

Suspension Enigma du designer japonais Shoichi Uchiyama

Louis Poulsen, des collaborations de génie

En 1957, un autre grand nom du design scandinave, Arne Jacobsen, s’associera à Louis Poulsen pour éditer la collection de lampadaire AJ. Plus sobre et ergonomique, cette lampe à la ligne épurée, illustre la préoccupation de Jacobsen pour la fonction de l’objet.

Autre collaboration, autre grand nom du design Danois, Verner Panton créera en 1971, la lampe Panthella, un des grands classiques du design scandinave.

En 2003, la suspension Enigma du designer japonais Shoichi Uchiyama recevra le prix International du Forum Design.

En 2005 Poulsen signera une collaboration avec la designer Louise Campbell pour la collection Suspension Campbell.

Toutes ses collaborations permettent à la célèbre maison d’édition de continuer à s’appuyer, comme elle a su le faire par le passé, sur le talent des designers avec lesquels elle collabore.

Nous vous invitons à suivre la chaine Youtube de la marque. Vous découvrirez de nouveaux talents et les portraits de Mad Odgård, NJP by nendo, Clara von Zweigbergk, Christian Flint, Julie Richoz ou encore Oivind Slaatto.

© Louis Poulsen

Les lampes iconiques de Louis Poulsen

Suspension PH-5, designer Poul Henningsen

Modèle emblématique, la suspension PH5 imaginée en 1958 est un exemple de travail sur la lumière. Sa lumière douce et non éblouissante va très vite rencontrer un immense succès, notamment en Europe du Nord. Elle est aujourd’hui déclinée en différente taille et coloris. La PH-5 tire son nom des initiales de son créateur : Poul Henningsen

  • Cote / Prix suspension PH-5 vintage / occasion : entre 225 € et 350 €

  • Suspension PH-5 neuve : selon les finitions et les distributeurs, entre 635 € et 700 €

Vous pourrez également trouver la PH5 – Mini, également éditée chez Louis Poulsen. D’un diamètre plus faible (30cm), elle est vendue, selon les finitions, à partir de 530 €

© Louis Poulsen

La lampe PH Artichoke, designer Poul Henningsen

Sa structure est composée de nombreuses feuilles de cuivre, que l’on pourrait comparer à des pétales, réparties sur 12 arcs en métal. Chaque pétale est positionné en alternance afin de masquer l’ampoule, tout en laissant filtrer une lumière colorée par les reflets. Ambiance feutrée garantie ! Ce modèle existe en 4 tailles et 4 finitions : cuivre, blanc, acier et acier poli.

  • Cote / Prix lampe PH Artichoke vintage : de 8 500 € à 10 500 € selon l’année, l’état et la taille

  • Lampe PH Artichoke neuve : à partir de 6 100 € pour la version diamètre 48 cm (selon les distributeurs)

© Louis Poulsen

La lampe Panthella, designer Verner Panton

Conçue en 1971, cette lampe d’appoint possède une élégance futuriste et minimaliste. Son abat-jour hémisphérique en acrylique blanc laiteux diffuse une lumière douce. Son créateur, aimait la couleur, aussi peut-être aurez-vous la chance de croiser dans une brocante une Panthella de couleur vive.

Seule la version blanche est encore éditée. Les versions colorées ne sont disponibles que pour la petite version d’une hauteur de 33,5 cm.

  • Cote / Prix lampe Panthella vintage : entre 350 € à 650 € selon les revendeurs et l’état.

  • Lampe Panthella neuve : à partir de 616 € pour le modèle lampe de table (selon les distributeurs)

© Louis Poulsen

La lampe AJ, designer Arne Jacobsen

Cette lampe d’Arne Jacobsen, au style épuré est déclinable en applique, en lampe de table ou en lampadaire. Elle a été conçue pour diriger la lumière vers le bas. Grâce à sa tête pivotante, il est possible d’orienter la lumière dans n’importe quel sens. Anecdote amusante, son pied est évidé de façon circulaire dans le but d’accueillir un cendrier. Eh oui, la fonction créée le design !

  • Cote / Prix lampadaire AJ vintage : de 1 450 € à 1 600 € selon les revendeurs et l’état

  • Lampadaire AJ neuf : 890 € (selon les revendeurs)

Publié le 28 août 2018 par Valery

Partager