Conseils & astuces

10 conseils et astuces pour chiner sur les vide-greniers

Le mois de Mai commence avec le muguet et se poursuit avec les vide-greniers ! Mais arpenter ces grands déballages ou les brocantes demande un peu d’organisation et de préparation. Ce sont des événements où la marchandise y est très hétéroclite et l’affluence peut y être très importantes. La concurrence entre acheteurs peut s’avérer doucement féroce ! Aussi que vous soyez amateurs ou simplement tombés par hasard, lors de votre balade dominicale, sur un déballage voici nos 10 conseils pour bien chiner sur un vide-greniers ou une brocante.

© Emily henderson

Avant de vous lancer à l’assaut d’un vide-greniers il est préférable d’avoir quelques petites idées en tête. Bien-sûr si vous aimez chiner c’est avant tout par passion, pour cette irrésistible sensation qui vous parcours face à une belle affaire, ou tout simplement pour vous perdre dans la nostalgie d’objets au passé désuet et charmant. L’achat coup de cœur et donc non réfléchit reste le moteur principal. Mais transformer le rêve d’une découverte rare et sensationnelle en un objet bien concret et à vous demande un peu de discipline.

Conseil N°1 : Se lever tôt !

Le matin on peut rester couché pour poursuivre ses rêves ou se lever plus tôt pour les réaliser… Un bon chineur est un lève tôt ! Il faut savoir apprécier ces instants où dès 6 heures du matin, alors que certains exposants retardataires déballent encore leurs merveilles, vous commencez à fouiner dans les allées. Se lever tôt vous permettra d’être dans les premiers, de ne rien louper et de ne pas manquer la perle rare. Seul inconvénient, certains vendeurs sont beaucoup moins enclins à négocier aux aurores car il se disent à juste titre qu’ils ont encore la journée pour vendre leurs objets.

Conseil N°2 : Repérer les stands intéressants

Avant de foncer fouiner sur chaque étal, pensez à avoir une vision globale du vide-greniers ou de la brocante que vous visitez. Repérez les stands qui de loin correspondent à vos goûts et à votre recherche. N’hésitez pas à demander aux exposants qui vous intéressent, s’il y a d’autres vendeurs comme eux sur la manifestation. Vous gagnerez un temps précieux.

© Brocabrac.fr

Conseil N°3 : Chiner du temps !

Une fois le repérage global des lieux fait, prenez votre temps et sachez vous laisser aller à fouiller dans un maximum de rayon. Faire un vide-greniers, c’est avant tout savoir se perdre, flâner, et s’offrir une fenêtre le temps d’un dimanche où le temps, justement, ne compte plus.

Conseil N°4 : Chercher 5 objets et pas plus !

Lorsque vous commencez votre tournée ayez bien en tête les 5 objets dont vous êtes à la recherche. Vous resterez ainsi concentré sur vos envies et serez plus à même de les repérer. Cela ne vous empêchera pas d’avoir des coups de cœurs pour d’autres objets, mais cela vous permettra de mieux cibler votre visite.

Conseil N°5 : Observer, retourner, questionner…

Si vous vous arrêtez sur un objet en particulier, inspectez-le sous toute les « coutures ». N’hésitez pas à l’observer attentivement. Chaque objet a ses caractéristiques qui en font une perle rare… ou pas ! Retournez les pièces en porcelaine pour en connaître la provenance, cherchez les poinçons pour les objets en argent, questionnez le vendeur sur l’histoire de l’objet, ou tout simplement pour en vérifier le bon fonctionnement… Autant d’informations qui vous permettrons de mieux apprécier le prix que le vendeur en demande.

Conseil N°6 : Négocier

Certainement le conseil le plus banal à donner sur un vide-greniers tant la négociation semble incontournable sur ces événements. Cependant il s’agit de négocier subtilement, inutile donc de se prendre pour un marchand de tapis si le prix vous semble correct. Le meilleur moment pour négocier est sans nul doute la fin de la journée avec l’argument imparable du « Cela vous évitera de repartir avec », le moins bon moment celui de la pause déjeuner. L’appel du ventre sera toujours plus fort que celui du commerce d’autant que certains vendeurs peuvent parfois avoir la fourchette irritable si vous vous acharnez trop. Enfin, sachez qu’en moyenne le prix d’un objet se situe 25 % en dessous du prix annoncé initialement.

Conseil N°7 : Acheter par lot

Certes cela peut vite être encombrant, mais c’est surement l’un des meilleurs moyens de faire des affaires. Vous permettez au vendeur de vider son stand et bénéficiez d’un prix attractif ramené à l’unité. Et si en plus vous obtenez un rabais sur le tout vous voilà pas loin d’acheter du velours. Pour celles et ceux qui veulent comprendre cette dernière phrase rendez-vous sur notre abécédaire.

© Brocabrac.fr

Conseil N°8 : Comparer

Si vous avez appliqué notre conseil N°2 tout en étant resté sur notre conseil N°4 vous pourrez facilement faire notre conseil N°8 : Comparer. Observez les objets équivalents vus chez différents vendeurs, vous pourrez ainsi avoir de solides arguments de négociation, mais aussi voir la côte réelle de l’objet et faire un choix plus raisonné avec une considération rapport qualité / prix… car oui les objets de secondes mains, même uniques, peuvent être comparés.

Conseil N°9 – Avoir de l’espèce

Ne partez jamais sur un vide-greniers ou une brocante sans espèce. Ce serait comme partir à la pêche aux moules sans sceau… Prévoyez beaucoup de pièces de 50 cents, 1 euros et 2 euros ainsi que des billets de 5 euros pour avoir l’appoint si vous négociez des prix à la baisse. Pensez à séparer vos sommes d’argent : une poche pour les billets de 10 et 20 €, une poche pour les billets de 5 € et un porte-monnaie pour les pièces. Vous ne commettrez pas ainsi l’imper de dire je n’ai plus que 5 € et de sortir un billet de 10 €…

© Nowkölln

Conseil N°10 – Etre sympa et discuter

Etre sympa, échanger avec les vendeurs, sourire sont là des conseils triviaux mais qui font tout le plaisir en parcourant les vide-greniers. La majorité des vendeurs ne sont pas professionnels et bien souvent avoir une petite discussion vous ouvrira les portes d’une négociation ou tout simplement la découverte d’une merveille insoupçonnée, oubliée au fond du coffre de la voiture et qui soudain se rappelle au souvenir de l’exposant ! Par ailleurs sur les événements à forte affluence vous vous distinguerez du flux auprès des vendeurs...

Faire un vide-greniers c’est rencontrer des gens et des objets, si vous êtes adepte de la « Chine » impersonnelle restez donc sur votre canapé, seul devant un site de petites annonces tout aussi impersonnel.

Vous voilà armés pour aller chiner, il ne vous reste plus qu’à passer à la dernière étape : rechercher les vide-greniers, les brocantes, et autres foires à tout qui ont lieu près de chez vous ce weekend. Pour se faire il vous suffit de faire une recherche par géolocalisation sur Brocabrac.fr (à droite sur les pages du site, en bas en version mobile). Que la Chine soit avec vous !

Publié le 17 mai 2019 par Valéry

Partager