Chiner

5 conseils pour chiner aux puces de Saint-Ouen

Chiner est une aventure personnelle ! Aussi nous ne chercherons pas à vous persuader d’acheter tel objet, ou de suivre telle tendance. Mais nous pouvons vous donner 5 conseils pour bien chiner aux puces de Saint-Ouen, quelles que soient vos affinités.

Maché Paul Bert - Entrée principale
© Brocabrac

Maché Paul Bert - Entrée principale

© Brocabrac

Conseil n°1 : équipez-vous.


Cela peut paraître trivial mais être correctement équipé est l'une des premières recommandations. Car, avec ses 20 hectares de superficie, les Puces de Saint-Ouen, classées depuis 2001 en zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager, sont une ville à elles seules. Petit récapitulatif des indispensables du chineur Parisien :

  1. Munissez-vous d’un sac à dos et préparez-vous à marcher !

  2. Pensez à télécharger en amont le plan des puces de Saint-Ouen.

  3. Emmenez avec vous un carnet et un stylo afin de prendre des notes (ou tout simplement votre smartphone !)

  4. Si vous avez souhaitez acheter un meuble volumineux, sachez que vous pouvez organiser le transport au sein même des puces avec un transporteur spécialisé.

    Voir notre article : les Puces de Saint-Ouen, informations pratiques
Marché Jules Valles - brocante en tout genre
© Brocabrac

Marché Jules Valles - brocante en tout genre

© Brocabrac
Petit porte monnaie sur vieux Stockman en papier
© Brook Giannetti

Petit porte monnaie sur vieux Stockman en papier

Conseil n°2 : retirez de l’argent


Pensez à votre capacité de négociation ! Les prix peuvent parfois être excessifs, vous aurez plus de facilité à négocier à la baisse si vous payez en liquide.

Par ailleurs, prévoir une enveloppe avant de partir, c’est aussi se fixer des limites… Même les rêves peuvent avoir un prix !

Les deux distributeurs automatiques à proximité :

  1. 5 rue Paul Bert 93400 Saint-Ouen, vers le haut de la rue des rosiers.

  2. 46 avenue Gabriel Péri 93400 Saint-Ouen, vers le bas de la rue des rosiers, non loin du métro ligne 13 Garibaldi.


    Conseil n°3 : négociez.


    Ne cherchez pas à tout prix l’affaire du siècle. Vous aurez plus de chance de la trouver sur Internet ! Tous les marchands sont des antiquaires et des brocanteurs professionnels qui connaissent leurs objets et ceux de leurs voisins.

Inutile donc de prétendre avoir vu la même enfilade scandinave à 100 mètres et 2 fois moins chère ! Au mieux vous décrocherez un sourire, au pire vous fermerez définitivement la discussion.

Il est recommandé de négocier aux puces mais dans des fourchettes acceptables et déjà intégrées dans le prix par les vendeurs, en général aux alentours de 15% du prix.

Petite superstition du brocanteur qui profitera au lève-tôt : si le tout premier client de la journée achète, le brocanteur se dira que la journée sera bonne ! Forcez le destin !

Conseil n°4 : demandez une facture.


En l’absence de facture et avec un paiement en cash, toute réclamation est difficile, voire impossible.

Si l’achat est conséquent, nous vous conseillons de demander une facture comportant le cachet du vendeur, la date et une description précise de l’objet. Cette pièce peut s’avérer très importante en cas de revente.

Par ailleurs, la pratique du paiement échelonné, sans frais, est en général acceptée. Tout comme le fait de réserver un objet pendant un temps donné. Les marchands sont souvent de parole et respectent leurs engagements.

Enfin, si votre dévolu se porte sur une commode Louis XVI au prix aussi doré que les façades de ses tiroirs, souvenez-vous de la différence entre arrhes et acompte.

  • Si vous versez des arrhes, la mention à titre d’arrhes doit figurer sur le reçu, suivie d’une date au-delà de laquelle vous perdrez tout droit sur l’objet et sur la somme versée.

  • S’il s’agit d’un acompte, la mention pour acompte signifie que la vente est réalisée. A vous d’honorer la part restante.


    Conseil N°5 : faites expertiser


    Aux puces de Saint-Ouen, nombre de marchands sont de vrais spécialistes. Il peut s’avérer très intéressant de les consulter pour faire expertiser un meuble ou un objet. D’autant qu’ils sont susceptibles d’être intéressés !

© Brocabrac
© Brocabrac

Quelques experts par discipline :


Archéologie :
Marie Margaux Cohen
Stand 127A, Allée 2, Marché Vernaison,
99 rue des Rosiers, 93400 Saint-Ouen, France

  • Tel : 06 84 53 82 03

    Bijoux :
    Les Authentiques
    Stand 130, Allée 1, Marché Biron,
    85 rue des rosiers, 94300 Saint-Ouen
    Chantal Mauduit
  • Tel : 01 40 12 12 50

    Bronze :
    Hayat Collections
    Stand 77, 78 et 79, Marché Malassis,
    142 rue des rosiers, 94300 Saint-Ouen
    Henri et Romain Hayat
  • Tel : 01 40 11 47 67

    Mobilier et objets d’art XVIIe, XVIIIe et XIXe :
    Dominique Rousseaux
    Stand 20 et 21, Allée 6, Marché Serpette,
    110, rue des Rosiers, 93400 Saint-Ouen
  • Tel : 06 08 56 97 52

    Jouets Anciens :
    Gilles Scherpereel
    Stand 130, Allée 7, Marché Vernaison,
    136 Avenue Michelet Alée 7, 93400 Saint-Ouen
  • Tel : 01 47 88 01 62

    Mobilier XXe siècle et scandinave :
    Fabien Carlier
    Stand 109, Allée 9, Marché Vernaison,
    99 rue des roisiers, 93400 Saint-Ouen
  • Tel : 06 83 26 15 17

    Mobilier Art Déco :
    Artz – Raphaël Fey
    Stand 55, Allée 1, Marché Biron,
    134 rue des rosiers, 93400 Saint-Ouen
  • Tel : 06 60 44 69 62

    Peinture Moderne :
    Serrano Laurent
    Allée 4 Stand 78, Marché Vernaison,
    99 rue des Rosiers, 93400 Saint-Ouen, France
  • Tel : 06 87 12 50 10

Publié le 24 juillet 2018 par Valéry

Partager