Guide brocante

Déco

Comment reconnaître une chaise Eames originale d’une copie ?

Vous les avez forcément croisées… Elles vous ont même peut-être déjà accueilli, avec leurs formes iconiques, généreuses et confortables. Les chaises de Charles et Ray Eames, véritables chefs-d’œuvre d’architecture, ont été le fruit d’un processus long et minutieux qui témoigne du caractère unique de chaque pièce. Comme tout grand succès, elles ont été maintes fois copiées. Aussi si vous souhaitez acquérir une de ces pièces qui ont fait l’histoire du design, voici quelques conseils pour savoir différencier une chaise Eames originale d’une copie.

Chaise Eames, copie ou originale ?

Votre première attention doit porter sur la provenance. Charles et Ray Eames ont été tellement copié, ne vous fiez pas aux apparences.

Si vous surfez sur internet à la recherche de la perle rare, ne vous arrêtez pas seulement à la mention “Eames” dans le nom de l’article à moins d’être sur le site officiel d’Herman Miller ou le site officiel Vitra, les éditeurs historiques des chaises Eames. A vue d’œil, cette chaise ressemble à une Eames par sa forme, mais qu’elle soit neuve ou vintage, ce n’est peut-être pas un modèle original.

Aujourd’hui, certains brevets Eames sont devenus libres de droit, ce qui explique la prolifération des modèles les plus connus. Alors si certaines copies sont contrefaites grossièrement, d’autres sont imitées à la perfection. Les copies sont produites à bas coûts à des milliers de kilomètres d’ici, et vendues à des prix plus qu’attractifs sur de nombreux sites Internet. Vérifiez donc toujours la provenance de votre achat !

© Carolina Mariana

Vérifier la matière d’une chaise Eames

La matière utilisée pour la conception d’une chaise Eames est caractéristique de son authenticité. Par exemple, les premières éditions de chaises DSW (Dining Side Chair Wood) ont été produites avec une coque en fibre de verre.

Ce matériau presque éternel est très distinctif puisqu’on peut en observer les branches de fibre sous la résine. Par ailleurs, il offre une patine inimitable sur les modèles originaux des années 50.

Pour un fauteuil en cuir, il faut en vérifier la qualité. Les coussins sont remplis de plumes pour les premières versions ou de mousse pour les suivantes, avec un placage en bois de jacaranda, de noyer, de chêne… Les coussins d’un authentique Lounge Chair sont par exemple déhoussables. Autant de détails qui vous renseigneront sur l'authenticité d'une chaise ou d'un fauteuil Eames.

Eames Side Chair DSR en fibre de verre

Eames Side Chair DSR en fibre de verre

Signature Herman Miller sur fibre de verre
Signature Herman Miller sur fibre de verre

Signature Herman Miller sur fibre de verre

© September Studio

Les pieds et piétements des chaises Eames

Il existe de nombreuses sortes de piétements Eames qui permettent différentes positions assises.

Les époux Eames ont longuement réfléchi à la structure et à la forme des pieds et des piétements de leurs chaises. Ils ont créé des structures permettant confort et élégance, en parfaite harmonie avec la courbe du corps humain.

Le piétement Eiffel est constitué de tiges en acier qui se croisent par des patins en plastique au sol. Comme son nom l’indique, un piétement Eiffel authentique rappelle la structure de la célèbre Dame de Fer. Il existe aussi une version avec des pieds en bois.

Le piétement en bois est monté par des fixations en acier et possède 4 pieds. Bois d’érable ou bois de frêne, le piétement est un élément emblématique des chaises Eames. Pour exemple, l’authentique DSW Eames vintage éditée par Herman Miller dans les années 1950 est constitué d’une coque en fibre de verre et d’un piétement Eiffel en bois.

Eames Armchair RAR piètement bois

Eames Armchair RAR piètement bois

Le piétement dit Rocking Chair ou Bascule est formé de 4 pieds croisés en tiges d’acier qui se terminent sur deux patins de bois incurvés. Depuis que ce piétement a été présenté au concours “Low Cost Furniture Design” au MoMA (Museum of Modern Art) en 1948, il ne cesse de conquérir les amateurs de design.

La couleur d’une chaise Eames

Chaque modèle de chaise Eames a été produite dans un nombre de couleurs limité. Pour la DSW il existe 27 couleurs originales.

La Lounge Chair Eames existe sous de nombreuses combinaisons de couleurs : le bois, le cuir et les piétements sont différents. Mais que ce soit du bois de Palissandre Santos, de noyer ou de cerisier, que le cuir soit couleur neige ou chocolat, les Eames ont imaginé un large choix de couleurs pour répondre aux préférences de tout un chacun.

La signature des éditeurs d’une chaise Eames

La signature est apposée sous l’assise. Malheureusement elle n’est pas toujours visible car effacée par les années. Si elle est toujours apparente, elle permet d’identifier avec précision l’éditeur, l’époque, ainsi que la provenance.

Les signatures principales sont celles de l’éditeur américain Herman Miller, et des éditeurs européens Vitra, Mobilier International et ICF.

En haut à droite étiquette du Lounge Chair par Herman Miller, en bas par Mobilier International

En haut à droite étiquette du Lounge Chair par Herman Miller, en bas par Mobilier International

Différentes signatures Herman Miller placées sous l'assise

Différentes signatures Herman Miller placées sous l'assise

Les premières chaises Eames étaient produites en Californie, endroit où le génie des Eames s’est éveillé. Elles sont reconnaissables à l’étiquette en damier rouge, noir et blanc où figure le fameux logo d’Herman Miller, un “M”. Certaines étiquettes ne comportent que deux carrés du damier. Cette signature date des années 1950. Celles avec une pastille ronde au fond noir ou clair datent de la fin du XXe siècle.

La licence de fabrication des chaises Eames se trouvent également dans les éditions européennes : Mobilier International, ICF et Vitra. Chez Mobilier International il existe deux signatures : l’une avec le logo d’Herman Miller entouré d’un cercle rouge dans lequel est inscrit “162 Bd Voltaire Paris” adresse de l’entreprise, et l’autre avec le logo de Mobilier International sur une pastille transparente.

Pour Vitra, c’est une signature discrète. Il s’agit d’un “M” pour “Miller” et/ou d’un “V” pour “Vitra” directement moulés dans la fibre de verre. Cependant, Herman Miller et Vitra ont arrêté la production des coques en fibre de verre en 1993 pour des raisons écologiques, alors vous ne trouverez malheureusement pas d’originale en fibre après cette date.

Conclusion il ne faut jamais hésiter à retourner une chaise sur une brocante !

Chaise basse DCW en chêne clair

Chaise basse DCW en chêne clair

Maison du couple, Charles et Ray Eames, à Los Angeles
© Jennifer Chong

Maison du couple, Charles et Ray Eames, à Los Angeles

Une chaise d’inspiration Eames

Choisir une Eames ou une imitation est toujours une bonne décision. Intemporelle, cette chaise est devenue un classique de l’histoire du design et se marie avec tout type d’intérieur.

Une authentique chaise Eames respire l’histoire, le charme et l’inventivité du mythique couple de designers. Mais que ce soit une pièce neuve ou vintage, le prix est toujours conséquent et le vendeur difficile à trouver. L’Atelier 159 propose des chaises Eames originales à des prix d’occasion débutants à 550 € selon le modèle.

Admirateur des époux Eames, vous vous refusez à acheter une contrefaçon ou à flamber votre salaire, il existe sur le marché des chaises d’inspiration Eames réalisées avec brio pour un prix raisonnable. Et en plus, elles existent dans de nombreuses combinaisons de couleurs et de piétements ! Par exemple, Voga propose des imitations DSW à partir de 245 € selon le matériau utilisé. Maison du Monde, Fly et But offrent également des chaises imitées à un prix raisonnable. Évidemment, la qualité différera selon le fabricant.

Même si les chaises d’inspiration Eames ne sont pas des pièces de collection, elles animeront tout aussi bien votre intérieur avec leur esthétisme légendaire et devenu iconique. A vous de savoir si vous êtes plus attaché à l’esthétique générale de votre déco ou à votre fibre de collectionneur… là est la question !

Publié le 14 juin 2019 par Valéry

Partager