Portraits

Arne Jacobsen, designer scandinave culte

Son influence sur le design et l’architecture est encore palpable aujourd’hui. Arne Jacobsen, père fondateur du design fonctionnel scandinave, est une figure dans l’histoire du design. Son œuvre, principalement inspirée de la nature, marquera profondément la façon de concevoir le mobilier et l’architecture. C’est en travaillant sur une esthétique à la fois naturelle, confortable et fonctionnelle, que ce Danois né au début du siècle, créera ses plus beaux succès.

© Republic of Fritz Hansen
© Republic of Fritz Hansen

Les débuts d’Arne Jacobsen


Arne Jacobsen naît à Copenhague en 1902, ville dans laquelle il passera son enfance et fera ses études. Il débute sa scolarité en étudiant la maçonnerie au Collège Technique de sa ville, puis il intègre rapidement l’Académie Royale Danoise des Beaux-Arts, d’où il ressort diplômé en architecture en 1927.

Il commence alors sa carrière dans le cabinet de Paul Holsoe. Mais peu enthousiasmé par les projets sur lesquels il travaille et toujours en quête de liberté, il crée, 3 années plus tard, sa propre agence d’architecture en 1930. Ses plus grandes œuvres naîtront dès lors dans son atelier qu’il ne quittera plus.

L’un des grands projets sur lequel son tout jeune studio travaille est un immeuble d'habitation de Bellavista à Klampenborg (1933-1934), dans la banlieue de Copenhague. Cette première grande réalisation témoigne de son inspiration pour le Bauhaus, courant moderniste fondé notamment par Walter Gropius. L’esprit moderne et épuré de ce courant artistique allemand ne cessera d’animer ses travaux et sa carrière.

Ant Chair vintage, 1955

Ant Chair vintage, 1955

Arne Jacobsen : une œuvre entre architecture et mobilier iconique


Arne Jacobsen va connaître son premier succès dans les années 50 en dessinant une chaise simple et épurée. Il conçoit en effet cette chaise pour la cantine des laboratoires pharmaceutiques Novo Nordisk en 1952. L’un de ses amis la qualifiera de “Myren” (“fourmi” en danois) en raison de sa forme arrondie. Le succès commercial est immédiat. Depuis sa sortie, elle a été produite à plus de 5 millions d'exemplaires, faisant d’elle l’un des meubles danois les plus vendus au monde.

Elle lui permettra même de recevoir le très convoité prix international d’honneur de la Triennale du Design de Milan. Deux ans plus tard, il entreprend le projet le plus important de sa carrière, autant dans le domaine de l'architecture que dans celui du design. Il planifie la conception et l’aménagement du SAS Royal Hôtel de Copenhague, le premier gratte-ciel de la capitale. Arne Jacobsen conçoit le projet dans sa globalité. Il réfléchit autant à la structure du bâtiment qu’à la décoration des chambres ou à l’emplacement du mobilier…

Si un immeuble devient architecture, alors ça devient de l'art.
Lobby du Royal Hotel de Copenhague
© Joachim Wichmann

Lobby du Royal Hotel de Copenhague

Soucieux du détail, il entreprend ainsi la création du mobilier de l’hôtel. Ainsi naissent le fauteuil Egg Chair et la chaise Swan, qui meublent encore aujourd’hui le spacieux hall de l’hôtel. Alors très critiqué lors de sa construction, l’hôtel trône aujourd’hui au centre de la ville, et est l’un des bâtiments phare de Copenhague.

A partir de là, Arne Jacobsen se consacrera à des projets à dimension internationale. On peut notamment citer son travail pour le St. Catherine’s College d’Oxford. Jacobsen est choisi pour sa capacité à concevoir une œuvre dans son ensemble. Au-delà de l’architecture du bâtiment, il réfléchit également au mobilier, à la décoration et aux jardins alentours.

Il conçoit une œuvre complète en intègrant également à ce projet le design des meubles. Il créé alors la chaise Oxford au dossier allongé en chêne stratifié pour les premières éditions, et au piétement en étoile. Cette chaise symbolise à merveille le prestige des professeurs du St. Catherine’s College.

Egg Chair et son ottoman édité chez Fritz Hansen
© Republic of Fritz Hansen

Egg Chair et son ottoman édité chez Fritz Hansen

Reconnu internationalement, l’œuvre d’Arne Jacobsen a de nombreuses fois été récompensée : Diplôme d’honneur de la Triennale de Milan en 1954, prix du Design International de l’Institut Américain des Designers d’Intérieur en 1968, ainsi que l’International Design Award au Japon en 1991, à titre posthume, 20 ans après son décès. Arne Jacobsen a définitivement marqué l’histoire du design danois par ses créations modernes et épurées aussi fonctionnelles qu’intemporelles. Au même titre que Avatar Aalto ou Verner Panton, il est l’une des plus grandes figures du design scandinave et son plus beau succès reste sans aucun sa chaise « Ant Chair » vendue dans le monde entier en million d’exemplaires.

Vintage Egg Chair présenté aux Puces du Design à Paris
© Brocabrac.fr

Vintage Egg Chair présenté aux Puces du Design à Paris

Les 3 chaises et fauteuils emblématiques d’Arne Jacobsen

Les chaises et fauteuils Jacobsen sont tous édités chez son éditeur historique, Fritz Hansen.

  • Egg Chair, le fauteuil Œuf

    Le Egg Chair est un fauteuil unique. Créé dans le but de trôner dans le hall du SAS Royal Hôtel de Copenhague, il est composé d’une coque en fibre de verre moulée rembourrée de mousse de polyuréthane, et recouvert de tissu ou de cuir sur un pied pivotant en aluminium. Confortable et accueillant, il est encore plus douillet lorsqu'il est associé à son repose pied.

    Arne Jacobsen construit ce fauteuil pour créer des espaces intimes dans le hall spacieux de l’hôtel Royal. Le fauteuil isole et protège, créant ainsi une véritable bulle de confort.

Fauteuil Egg Chair neuf : Éditée par Fritz Hansen, pour la version tissu, à partir de 6155€

Cote Fauteuil Egg Chair vintage / occasion : Selon les configurations dans la version Fritz Hansen, à partir de 9000 €

© Jérôme Galland
  • Ant Chair, la Chaise Fourmi d’Arne Jacobsen

    Lorsque dans les années 1950, les laboratoires Novo Nordisk recherchent une chaise pour leur cantine, ils font tout de suite appel à Arne Jacobsen. Ils veulent une chaise esthétique et facilement empilable. Ainsi nait en 1952, la « Ant Chair », légère et peu coûteuse à la production, elle est composée d’un dossier en contreplaqué moulé à la taille étroite et d’un piétement à 3 pieds fins en acier. Sa silhouette évoque subtilement le corps d’une fourmi.

    En dépit de sa structure simple, et épurée, elle est très confortable. La chaise Fourmi et ses déclinaisons - notamment la Série 7 - ont été produites à plus de 5 millions d’exemplaires afin de satisfaire le grand public.

    Chaise Ant Chair neuve : Éditée par Fritz Hansen, pour la version en bois de frêne à 4 pieds, à partir de 391 €

    Cote Chaise Ant Chair vintage / occasion : Dans la première édition, à partir de 500 €
Swan Chair Vintage, 1960 cuir cognac à la très belle patine

Swan Chair Vintage, 1960 cuir cognac à la très belle patine

  • Swan Chair ou fauteuil Cygne

    Fauteuil d’appoint associé au Egg Chair, le fauteuil Swan a été également conçue pour le SAS Royal Hôtel de Copenhague. Sa coque en résine synthétique et son rembourrage en mousse durcie à froid sont montés sur un pied pivotant en aluminium.

    Destiné aux salons et aux bars, sa forme accueillante et son confort optimal a rapidement séduit les clients de l’hôtel danois et font désormais de cette pièce un must have du design d’intérieur.

    Fauteuil Swan Chair neuf : Éditée par Fritz Hansen, pour la version tissu, à partir de 3480€

    Cote du Fauteuil Swan Chair vintage /occasion : Selon les configurations dans la version Fritz Hansen, à partir de 3800€

Publié le 24 octobre 2018 par Valéry

Partager