Conseils & astuces

Quelle différence entre brocante, vide-greniers, bourse, et autre grafiterias ?

Pris d’une nostalgie débordante, vous rêvez d’acheter un objet du passé. Mais où aller et pour y trouver quoi ? Dans une brocante ou dans un vide-greniers ? Dans une bourse ou dans une foire ? Dans une réderie ou dans un salon d’antiquaires ? Petit lexique à l’attention des chineurs novices ou expérimentés.

Brocante

Dans une brocante, les exposants sont des professionnels. On y trouve donc des objets de plus grande valeur que dans les vide-greniers. Le brocanteur vend des meubles, des objets du quotidien : lampes, vaisselle, linges de maison, vieux outils, livres, revues, cartes postales, et autres collections… Bref toutes les pépites des années 1920 aux années 2000 !

Vide-greniers

A contrario, un vide-greniers est un événement où les exposants sont essentiellement des particuliers (même si certains vide-greniers autorisent les brocanteurs). Il s’agit d’une vente au déballage où les particuliers vendent les objets dont ils n’ont plus l’utilité. Vous y trouverez de tout : vêtements, livres, jeux vidéo, jouets, bandes dessinées, objets de décoration, matériel de puériculture… Les vide-greniers sont souvent des événements festifs aux prix très abordables.
Vous y trouverez bien sûr des objets de valeur mais aussi beaucoup d’objets à 1, 2 ou 5 euros !

Si vous souhaitez participer à un vide-greniers, n’hésitez pas à lire nos articles :

Comment organiser un vide-greniers ou une brocante ?
Exposer lors d’un vide-greniers : ce que dit la loi

Salon d’antiquaire

A la différence du brocanteur, l’antiquaire vend généralement des meubles, des objets d’art ou des livres datant de plus d’un siècle. Certains antiquaires ont leur propre boutique mais peuvent participer à de grands événements ponctuels comme la Biennale des antiquaires ou la Foire de Chatou.

Beaucoup d’antiquaires se spécialisent et proposent des meubles de style Empire, Directoire ou Louis XVI par exemple. Ils ont l’obligation de garantir l’authenticité des biens qu’ils proposent à la vente.

Réderie

On parle de réderie dans le département de la Somme (80), avec la célèbre Réderie d’Amiens qui accueille chaque année plus de 2 000 exposants et près de 100 000 visiteurs.

Mot à l’origine picarde, une réderie désigne une manie de collectionner. Dans l’ancien français il pouvait signifier rêverie, déraison ou encore folie !

Braderie

Vous pouvez également chiner dans une braderie, historiquement organisée en plein air et réunissant à la fois des commerçants désireux de liquider leur stock et des brocanteurs. L’incontournable, la sérénissime du déballage en plein air, étant bien sûr la Braderie de Lille (59).

Foire à tout - Foire Fouilles - Bric à brac - Pucier - Marché aux puces


Ce sont tout bêtement des vide-greniers !

Si vous vous baladez en Normandie, vous les appellerez des foires à tout ou foires fouilles. Dans le centre Ouest (Indre, Indre et Loire), des bric à brac et, dans le Dauphiné, (Drôme, Isère) des puciers.

Langage imagé du siècle dernier, l’expression marché aux puces devient populaire au début du XXe siècle avec l’établissement plus ou moins légal dans les faubourgs de Paris (75) des Marchés aux puces de Saint-Ouen et Clignancourt.

Bourses

Les bourses réunissent des exposants ou des collectionneurs qui vendent un même type d’objet, par exemple les bourses aux vêtements ou les bourses aux jouets.
Très souvent ces événements se déroulent sur trois jours : un jour pour déposer les articles, un jour pour la vente et un dernier pour la restitution des invendus. L’occasion de faire don de ces invendus à des associations caritatives.

Grafiterias

Avec le développement des idées alternatives, le principe du don s’est fortement développé avec les grafiterias. Néologisme espagnol, le mot grafiteria pourrait être traduit par « foire gratuite ». Consommer autrement et redonner vie à un objet dit « usagé » tel est le leitmotiv de ces événements. Les visiteurs peuvent prendre ce qu’ils désirent sans contrepartie ou en le troquant contre un autre objet.

Brocante, vide-greniers ou grafiterias, tous les weekends vous trouverez votre bonheur. Vous découvrirez alors le plaisir simple d’acheter un objet du passé qui, en plus de sa valeur sentimentale, a une valeur écologique. La planète vous dit merci !

Publié le 27 juin 2018 par Valéry

Partager